L’ostéopathie, qu’est ce que c’est?

article rédigé par Steven DENISE

kinésithérapeute-ostéopathe

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui vise à prévenirdiagnostiquer et traiter les restrictions de mobilité affectant l’ensemble des structures et tissus composant le corps humain.


Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères entraine des troubles fonctionnels pouvant être à l’origine d’un déséquilibre de l’état de santé.

Le raisonnement ostéopathique repose sur la recherche de liens de cause à effet entre les perturbations mécaniques appelées « lésions ostéopathiques » et les pathologies en résultant.

  • La lésion primaire est la cause de la pathologie. Elle provoque dans le corps un certain nombre d’adaptations que nous appelons lésion secondaire
  • Une lésion secondaire, au bout d’un certain temps peut également devenir lésion primaire et entraîner à son tour d’autres adaptations.

Après un interrogatoire et un examen approfondi des bilans radiologiques et biologiques du patient, l’ostéopathe va déterminer les indications et contre-indications de sa thérapie.

À travers l’examen, la palpation et les tests de mobilité et de motilité, il va rechercher les restrictions de mouvement en vue de réharmoniser l’ensemble des structures perturbées dans leur mobilité. Si la lésion primaire est découverte, les autres lésions adaptatives seront normalement “guéries” en même temps que la lésion primaire.

Il arrive que la recherche de la lésion primaire soit très difficile et que les différentes lésions secondaires cachent la lésion primaire. Dans ce cas, plusieurs séances peuvent être alors nécessaires. Et cet état de fait explique parfois pourquoi il existe des rechutes après un traitement ostéopathique.

Les Principes fondamentaux de l’Ostéopathie

1 – Unité de fonction du corps humain : l’être humain est un TOUT, une UNITÉ complète biologique, émotionnelle et spirituelle.

Il convient de s’intéresser à l’organisme mais aussi son environnement (antécédents du patient, habitudes de vie, alimentation, posture, contraintes professionnelles personnelles et sociales…).

Toute perturbation se produisant dans une région déterminée du corps pourra se manifester dans n’importe quelle autre région du corps et aura sur le long terme une répercussion dans la totalité du corps.

2 – Auto-défense, auto-rgulation et auto-guérison : le corps possède par lui-même les systèmes d’alarme, les modèles de défense et d’adaptation lui permettant de surmonter la maladie tant que la relation “structure-fonction” est respectée. Lorsque les capacités d’adaptation du corps sont dépassées, la pathologie apparait.

3 – Interdépendance structure-fonction et fonction-structure : la fonction dépend de la structure. Toute perturbation d’une articulation, par exemple, se répercutera sur son fonctionnement : limitations du mouvement, douleurs, etc…

La structure dépend de la fonction : par exemple, toute immobilisation prolongée d’une articulation va “enraidir” l’articulation et les tissus péri-articulaires.

L’ostéopathie : pour qui ?

L’ostéopathe choisit la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour chaque patient, en fonction de son âge, de sa morphologie et de la zone du corps à corriger. Il peut apporter sa contribution aux femmes enceintes, aux nourrissons, aux enfants, aux adultes, aux personnes âgées et aux sportifs, professionnels ou amateurs.

L’ostéopathie malgré son innocuité, son action préventive et son effet curatif a cependant des limites. Elle ne prétend pas tout soigner et ne peut se substituer aux thérapeutiques allopathiques indiquées pour des maladies dégénératives, génétiques et infectieuses. Elle peut en revanche, dans le cadre d’une prise en charge pluridisciplinaire d’accompagnement du patient assurer un mieux-être et un meilleur confort de vie au quotidien. Elle peut ainsi être indiquée au sein d’une prise en charge en kinésithérapie. N’hésitez pas à en discuter avec votre médecin ou votre kinésithérapeute.

L’ostéopathie : pour quoi ?

L’ostéopathie intéresse tous les grands systèmes du corps :

  • Système orthopédique et locomoteur : entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, douleurs articulaires, pubalgies, douleurs coccygiennes, douleurs maxillaires…
  • Système neurologique : névralgies cervico-brachiales, intercostales, cruralgies, sciatiques…
  • Système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, palpitations, oppressions…
  • Système digestif : ballonnements, troubles hépatobiliaires, colites, constipation, ptôse d’organes, digestion difficile, gastrites, acidité gastrique…
  • Système O.R.L. et pulmonaire : rhinites, sinusites, acouphènes, céphalées, migraines, bronchites, asthme, bronchiolites…
  • Système neuro-végétatif : états dépressifs, anxiété, stress, troubles du sommeil, spasmophilie…
  • Séquelles de traumatismes : fractures, entorses, chutes, accidents de voiture…
Fermer le menu