Rôles et apports de la kinésithérapie

article rédigé par Sylvie WAGNER,

kinésithérapeute spécialisée en traumatologie du sport.

 

Le terme kinésithérapie signifie “soigner par le mouvement

Dans le corps humain, toutes les structures qui le composent (os, muscle, sang, lymphe, nerf, peau, viscères …) sont en mouvement et changement quasi en permanence !

Toute limitation du mouvement d’une structure du corps humain peut donc entraîner une difficulté pour la personne : la kinésithérapie a donc sa place dans tout les champs de la médecine, car nous agissons sur toutes les éléments faisant fonctionner le corps humain !

Quand on parle de “mouvement” chez l’humain, on pense souvent en premier aux muscles, qui en s’attachant sur les os permettent de les faire bouger pour réaliser les activités du quotidien. Mais on pense moins en général aux déplacements de la peau, des ligaments ou encore des nerfs par exemple, qui grâce à leur élasticité peuvent s’étirer, glisser, et se relâcher afin d’accompagner chaque mouvement complexe du corps à chaque instant. Une restriction de la capacité de mouvement de ces structures, typiquement une cicatrice sur la peau après une chirurgie, un tissu cicatriciel sur un ligament après une entorse, une perte d’élasticité d’un nerf, nécessitent tout autant des soins en kinésithérapie que la rééducation nécessaire après une fracture d’un os et une immobilisation plâtrée.

Le champ d’action de la kinésithérapie est si vaste qu’il est difficile d’en parler en quelques mots.

Le kinésithérapeute permet aux jeunes mamans de retrouver un bon contrôlé des muscles de leur ventre, du périné, des sphincters et du dos après un accouchement. Ils aident l’enfant ou l’adulte dont les voies respiratoires sont encombrées à pouvoir se dégager et respirer plus librement. Le kiné s’occupe du patient immobilisé, ou dans le coma,et plus généralement de la personne incapable de bouger à entretenir la souplesse de ses articulations et à maintenir dans la mesure du possible sa masse musculaire, pour son confort et sa capacité à bouger au maximum malgré son état. Ces thérapeutes accompagnent la fin de vie des patients à l’hôpital comme à la maison afin d’apporter un maximum de confort au corps et à l’esprit (massage, mobilisations douce, kinésithérapie respiratoire…).

Nous sommes à vos côtés pour aider votre corps à bien et mieux bouger du premier au dernier jour de votre vie, à chaque instant, votre kinésithérapeute peut agir avec vous pour vous amener au mieux de vos capacités

J’ai toujours particulièrement aimé la formule d’un de mes professeurs à l’université : “le kinésithérapeute et le prof de sport font quasi le même métier : le kiné s’occupe du patient dont la capacité à bouger est limitée et il va le faire travailler et le réentrainer pour le ramener jusqu’à un état de santé considéré comme “normal”. Le prof de sport va s’occuper d’un individu au physique “normal” et essayer d’optimiser sa condition physique pour l’amener à être encore en meilleure forme physique qu’avant, jusqu’à un état “supérieur à la moyenne”. Le kiné et le prof de sport agissent avec des moyens assez comparables sur l’individu, mais avec des techniques adaptés à des états de forme physique distincts et à des moments de la vie différents pour le sujet”

Mais la kinésithérapie c’est aussi améliorer votre mouvement au quotidien,
agir AVANT la blessure,
c’est ce qu’on appelle la PREVENTION.

La prévention intervient à trois stades :

  • avant toute apparition de blessure (prévention primaire),
  • lorsqu’on cherche à évaluer la personne afin de savoir si on est à risque de blessure (prévention secondaire)
  • et après la blessure afin de prévenir tout risque de répétition de celle-ci (prévention tertiaire)

Prenons un exemple concret :

Vous n’avez pas pratiqué le ski depuis plusieurs années, vous ne pratiquez pas d’activité physique vraiment régulière au cours de l’année, mais cet hiver, vous avez accepté de partir entre amis skier.

C’est là que votre kinésithérapeute peut intervenir !

Certes on pensera à lui si on se blesse lors du séjour au ski, mais savez vous que votre thérapeute peut intervenir en amont de votre séjour au ski pour évaluer avec vous votre conditions physique présente, votre risque de blessure éventuel (tenant compte de votre état de santé, de vos blessures précédentes éventuelles et de vos forces et faiblesses par rapport aux capacités physiques requises pour skier) et vous conseiller un programme d’exercices adéquat afin de préparer votre corps à cet effort inhabituel que constitue la pratique du ski?

Non seulement ce travail avec votre kinésithérapeute réduira votre risque de blessure, mais il vous permettra aussi de mieux profiter de votre séjour en vous sentant en meilleure forme sur les pistes et plus réactif, plus souple et plus fort sur vos skis !

N’hésitez pas à consulter votre kiné pour tout projet et envie d’activité physique, nous pouvons vous aider à bouger avec plaisir et en toute sécurité !

contactez-nous pour prendre rdv : 09 83 09 01 80

 

Fermer le menu